...
Now Playing Tracks

 accrocher  			ses patins 
= démissionner
= to hang up one’s skates; resign
What is more Canadian than ‘hanging up one’s skates’ when resigning a position? I can’t think of a single thing.

Après plusieurs années de bons et loyaux services, Jean-Michel est finalement accroché ses patins.
After many years of loyal service, Jean-Michel has finally hung up his skates.

Photo credit: Carlsbad crawl <dot> com
Zoom Info
Camera
Canon PowerShot SD500
Aperture
f/4.5
Exposure
1/500th
Focal Length
91mm

accrocher ses patins 

= démissionner

= to hang up one’s skates; resign

What is more Canadian than ‘hanging up one’s skates’ when resigning a position? I can’t think of a single thing.

Après plusieurs années de bons et loyaux services, Jean-Michel est finalement accroché ses patins.

After many years of loyal service, Jean-Michel has finally hung up his skates.

Photo credit: Carlsbad crawl <dot> com

Visite guidée à la Mission St. Mary’s, à Mission, CB

Endroit: Le lieu de départ sera partagé avec les inscrits. Nous partirons vers 9h30.

NOUVELLE ACTIVITÉ DE LA SHFCB

Visite à la Mission St. Mary’s, à Mission, CB, le samedi 27 août 2011
Dirigée par Maurice Guibord

La Société historique francophone de C-B vous invite à une visite longue d’une journée à un site historique non loin de Vancouver, soit la Mission St. Mary’s.

C’est en 1861 que le Père Oblat Léon Fouquet, originaire de France, décida d’établir sa mission sur les berges du fleuve Fraser, à un endroit qui vint à être connu comme la ville de Mission. Quelques années plus tard, la mission devint partie intégrale du réseau d’écoles résidentielles de la province, ce qui donna une toute autre définition historique au site. Les immeubles furent démolis au cours des années 1970, mais la Grotte Notre-Dame-de-Lourdes fut reconstruite en 1996, suivant les plans de l’immeuble original. Le cimetière des Oblats, établi en 1870, est aussi sur le site, et comprend les tombes de quelque 130 Oblats. Parmi ceux-ci, on trouve Mgr. Louis d’Herbomez, le premier Vicaire apostolique de la CB; Mgr. Paul Durieu, son successeur; et aussi le Père Fouquet lui-même.

Accompagnés de l’expert local Jack Éthier, un francophone, nous visiterons les ruines de la mission, ainsi que la Grotte, qui est en fait un bel immeuble hexagonal couronné d’une coupole, qui surplombe le site. Nous parcourrons le cimetière, en mettant en relief les plus de 40 francophones qui y ont été inhumés. Nous prendrons un déjeuner chic, mais genre pique-nique, du restaurant du site. M. Éthier nous conduira ensuite à la première église du Père Fouquet, soit celle de St. Anthony, à Silverdale, à quelque 3 km de la mission. Par la suite, ceux qui le désirent pourront aller visite l’église du monastère des Bénédictins, Westminster Abbey. Les vitraux à eux seuls en valent la visite.

Le tout se fera par co-voiturage. Nous envisageons un départ à 9h30, et un retour vers 18h.  Le coût de la visite pour les membres est de 10 $, et pour les non-membres, de 20 $. Le déjeuner coûtera à peu près 10 $ par personne. Les passagers de voitures sont encouragés d’offrir à partager les coûts de l’essence avec leur conducteur.

Les photos représentent l’immeuble de la Grotte, une vue partielle du cimetière des Oblats, et l’une des nombreuses fondations des anciens immeubles de la mission.

A la droite de la carte, vous verrez le Fraser River Heritage Park, le site de la visite.

Veuillez envoyer les RSVP positifs au mguibord@shaw.ca au plus tard le 24 août.

Event re-posted from Francouver.ca. Hyperlinks added. Photos from Wikipedia by M. Lounsbery (exterior image) and Joe Mabel (interior panorama).

peixet:

Canada as seen by the Québécois.

Chez Nous - Home.
Le Reste du Canada - The Rest of Canada.
(aka “les Terres des maudzits Anglais”) - (aka “The Damn English’s Lands”)
Les territoires externes - The outer territories.
Le trou de cul du pays - The country’s asshole.
Là où nos ennemis vivent (comme Harper) - Where our enemies live.
Le capitale du pays - The country’s capital.
Les terres volées par les esties de Newfies - Lands stolen by the damn Newfies.
Nos frères oubliés - Our forgotten brothers.

This is a post of a crude drawing about Quebec vs. The Rest of Canada.

"On s’rencontre" c’est quoi ?

L’étiquette ” On s’rencontre ” est une méthode pour se familiariser à la langue et la culture francophone avec plaisir. Le concept est simple  : rencontrer des francophones et francophiles et passer ensemble un moment agréable.

Tous les mercredis, venez partager un moment convivial en compagnie de francophones et francophiles, le temps d’ une conversation. Des activités ponctuelles peuvent être programmées dans le cadre de ces soirées.

On s’rencontre s’arrête durant la période estivale.

Tous les mercredis | 19h à 21h | Gratuit | Le Centre

facebookmeetup twitter

Le Centre Culturel Francophone de Vancouver

1551, West 7th Avenue V6J 1S1 Vancouver - 604-736-9806

Image Source: Journal N°01/1734 - Rencontres avec les mots ?Parce qu’on parle de nousCentre Paris Lecture / CLSH 16 rue Laugier (17ème)

Potiche (2010)

Réalisé par François Ozon
Avec Catherine Deneuve , Gérard Depardieu , Fabrice Luchini , Karin Viard , Judith Godrèche , Jérémie Renier …

Long-métrage français . Genre : Comédie
Durée : 01h43min Année de production : 2010
Distributeur : Mars Distribution

4 nominations : César 2011 edition n° 36  […]

"Synopsis : En 1977, dans une province de la bourgeoisie française, Suzanne Pujol est l’épouse popote et soumise d’un riche industriel Robert Pujol. Il dirige son usine de parapluies d’une main de fer et s’avère aussi désagréable et despote avec ses ouvriers qu’avec ses enfants et sa femme, qu’il prend pour une potiche. À la suite d’une grève et d’une séquestration de son mari, Suzanne se retrouve à la direction de l’usine et se révèle à la surprise générale une femme de tête et d’action. Mais lorsque Robert rentre d’une cure de repos en pleine forme, tout se complique…” source: AlloCiné


"In a French bourgeois province in 1977, Suzanne is the submissive wife of rich industrialist Robert Pujol, who runs his umbrella factory with an iron hand and turns out to be just as nasty and tyrannical with his workers as he is with his mistress, children and "trophy" wife. After the workers go on strike and hold Robert captive, Suzanne ends up managing the factory, instead of her husband, who is disowned by the staff. Distressed and in poor health, Robert goes away for a while and, to the surprise of most, Suzanne proves to be an assertive woman of action. With the help of the communist deputy, her former lover Maurice Babin, she puts an end to the strike, gets the factory running again and improves the employees’ working conditions. But when Robert returns from his trip in good health, the situation gets complicated. From Pierre Barillet and Jean-Pierre Grédy’s eponymous play." - CinemaClock

Now Playing at Denman Cinemas (604) 558-3456 

1779 Comox St., Vancouver, B.C.   General $7.95 - Child $5.95 - Senior $5.95 

  • Matinee: Friday, Sunday, Monday, Tuesday: 1:40 p.m.
  • Evenings at 7:10 p.m.

Nouveau ciné-débat le 20 avril 2011 autour du film poignant « La journée de la jupe ». La soirée débutera à 19h avec la projection du film, suivie d’un débat accompagné d’une dégustation de vin et fromages.


New ciné-débat on April, 20th with the screening of  “The skirt day”. The night will start at 7pm with the screening and a debate about the movie, a wine and cheese tasting will be offered.

$6 Membres / Members
$10 Non membres / non-members

RSVP   604-327-0201

http://www.rezofilms.com/distribution/la-journee-de-la-jupe

To Tumblr, Love Pixel Union